Logo Météo Villes, météo expertisée et gratuite

Prévision Météo Bouches-du-Rhône

Climat et météo du département Bouches-du-Rhône

Le paysage diffère sensiblement d'une partie à l'autre du département. La Camargue marécageuse (delta du Rhône) et la Crau caillouteuse et désertique forment une zone presque parfaitement plane, qui s'oppose à la moitié est du département, plus accidentée, aussi bien dans l'arrière-pays, où deux massifs dépassent de peu les 1 000 mètres (Sainte-Baume et Sainte-Victoire), que sur la côte, très découpée (calanques) et même abrupte, la falaise du cap Canaille proche de Cassis étant considérée comme la plus haute de France. Le massif des Alpilles, composé de rochers aux formes tourmentées, isole la région de Châteaurenard, à vocation agricole, pour laquelle il sera préférable de consulter les données climatiques d'Avignon (84 Vaucluse). Cette diversité géographique se traduit par des différences importantes au niveau des températures minimales, l'écart atteignant 7 degrés entre la côte et la partie nord-est du département, proche des Alpes-de-Haute-Provence. Le nombre de jours avec gelée s'accroît rapidement dès que l'on s'éloigne du littoral, et il gèle même plus souvent à Aix-en-Provence (58 jours par an) qu'à Rouen ou Paris ! Les paramètres climatiques qui ne sont pas directement liés à la température permettent en revanche au département des Bouches-du- Rhône de réaliser son unité. Les jours avec pluie sont rares (autour de 80 par an), et répartis de manière très irrégulière. Certaines journées d'automne peuvent être excessivement arrosées, mais les quantités de pluie recueillies globale- ment sur une année sont faibles, et même extrêmement faibles dans la rade de Marseille. L'ensoleillement est partout très généreux, et le mistral contribue à purifier l'atmosphère, ce qui n'est pas un luxe dans les zones très industrialisées situées du golfe de Fos à l'étang de Berre. Ce fameux mistral, qui souffle en moyenne un jour sur trois, est plus souvent fort et turbulent que modéré. Une séquence de plu- sieurs jours consécutifs de mistral peut apparaitre à tout moment de l'année, mais ses saisons favorites sont la fin de l'hiver et le printemps. Il peut alors donner une impression de froid glacial et pénétrant, qui n'est pas prise en compte par les thermomètres. On ressent en revanche une chaleur agréable à l'abri derrière le pare-brise d'une voiture, car le mistral s'accompagne presque toujours d'un temps bien ensoleillé. A moins d'être un fanatique de la planche à voile, le touriste sera souvent (désagréable- ment) surpris par la violence du vent, qui constitue le gros point noir du climat provençal. Et bien rares sont les endroits abrités. Parmi ces lieux privilégiés figure la ville d'Aix-en- Provence, une cinquantaine seulement de jours avec vent violent, contre une bonne centaine dans la basse vallée du Rhône.

 

Carte des cumuls de précipitations annuelles (isohyètes) dans le département de les Bouches-du-Rhône - source La Météo de la France (Jacques Kessler & André Chambraud)

 

 

Tableau climatique et climat de Marignane - source Météociel et Météo-France

 

Climatologie

Bilans mensuels

Bilans climatiques mois par mois, dans votre région & en France

Vos photos